Agression raciste sur le parking des Bastions à Tournai: il écopte de 12 mois!

Derrière son volant, David faisait de grands gestes et lançait de gros jurons, au point que la victime, en regardant son rétroviseur, a cru qu’elle avait accroché l’auto de David.

Bouchaib (75 ans) est sorti de son auto, il a regardé son pare-chocs et a lancé un signe à David pour lui dire que tout était en ordre. Mais au lieu de quitter les lieux, ce dernier est sorti de sa voiture comme une furie. «  Pour lui, c’était une belle journée pour casser de l’Arabe », avait commenté Me Tounkara, avocat de la partie civile lors de l’audience.

En plus de cogner violemment la victime avec ses poings, David lançait des injures à caractère raciste. « Sale bougnoule, tu n’as rien à faire dans mon pays », gueulait David, qui avait bu de la bière. Et il claquait la tête du septuagénaire sur le sol. Celui-ci doit la vie à des gens qui se sont courageusement interposés.

David s’est ensuite rendu dans un café de la galerie commerciale, histoire de calmer ses nerfs en tapant ses poings dans les murs des toilettes avant de vider une ou deux chopes. Il est revenu sur les lieux de l’altercation en emportant une chaise, qu’il allait claquer sur la tête de Bouchaib, pour l’achever probablement. Fort heureusement, un agent de sécurité est intervenu à temps.

Emmené aux urgences, Bouchaib a passé sept jours à l’hôpital. Son visage a perdu la couleur bleue mais l’homme a souffert de maux de tête et de perte d’équilibre. La conduite est finie pour lui. Un dommage provisionnel de 2.000 euros lui a été attribué par le tribunal.

Quant à David, il doit se battre avec sa conscience…