Thierry Jaradin, qui a sauvagement assassiné Alison Cambier (15 ans) avec un masque de Scream va demander sa libération: "C’est une bête féroce!"

« Je vais tout faire pour l’empêcher mais l’assassin d’Alisson, ma fille, pourrait dans un avenir plus ou moins proche se voir octroyer une libération conditionnelle », dit Jean-Jacques Cambier, installé à Gerpinnes. «  Il en a déjà fait la demande plusieurs fois et le tribunal d’application des peines a chaque fois refusé. Mais, le 9 février prochain, lors de la nouvelle séance, la situation pourrait être bien différente. Franchement, le savoir dehors me révulse. Il a brisé la vie de ma fille le 9 novembre 2001. Il s’est acharné sur elle comme sur une proie. Cet homme est une bête féroce ! »

Aujourd’hui, quatorze ans après les faits, le bourreau d’Alisson, reconnu coupable d’assassinat et condamné à perpétuité, a déjà purgé plus d’un tiers de sa peine. Il est donc en droit de demander une libération conditionnelle auprès du tribunal d’application des peines.

> Découvrez l’intégralité de cet article dans les journaux de Sudpresse ce jeudi 03 décembre ou à consulter via nos supports numériques, disponibles gratuitement cette semaine.