Un quart des offres d’emploi en Flandre requièrent la connaissance du français

Ces proportions sont en hausse. En 2010, la connaissance du français était requise dans 13,6% des cas et celle de l’anglais dans 7,8% des cas.

La connaissance d’une autre langue chez les demandeurs d’emploi reste identique: 35% d’entre eux déclarent connaître bien voire très bien le français, la part de l’anglais passant à 47%.