Vincent, inspecteur de la police, a violé une adolescente de 13 ans: viré, il veut retrouver sa place...

En apprenant les faits, sa hiérarchie l’avait écarté du service de manière provisoire. Elle avait ensuite attendu que le policier soit traduit en justice pour prendre une mesure disciplinaire définitive. Le policier fut finalement viré (démission d’office) en date du 24 juin dernier, décision confirmée par le conseil de discipline.

Surprise : le conseil d’État vient de suspendre cette sanction ! La juridiction a estimé que les supérieurs avaient pris une sanction à contretemps, au-delà du délai raisonnable, et peut-être trop sévère car elle allait à contre-courant du jugement clément rendu par le tribunal correctionnel de Bruxelles (suspension probatoire) et de la cour d’appel (suspension simple du prononcé le 6 mars 2015).

> L’histoire complète et les conséquences de cette décision, à lire dans nos éditions papiers et numériques de ce mardi 15 décembre.