Courcelles: une seconde vie pour la gare de la Motte

Le bâtiment, qui se déploie sur 600 m², pourra se prêter à d’autres utilisations : activités culturelles, associatives… « Cette convention qui nous permettra de redynamiser mais aussi et surtout de sécuriser ce quartier », déclare Caroline Taquin, la bourgmestre de Courcelles.

Avant que la gare ne revive, il faudra procéder à quelques aménagements. La SNCB contribuera à hauteur de 30.000 euros pour la salle d’accueil des voyageurs et la commune, a pour sa part, budgété une enveloppe de 150.000 euros pour reconvertir les lieux. Rendez-vous pour le couper de ruban après l’été prochain.

Plus d’infos dans La Nouvelle Gazette Charleroi de ce jeudi