Liège: les soirées du Nouvel An n’ont plus la cote en Cité ardente

Si certains vont heureusement à l’encontre de ce constat, le Palais des Congrès, les Halles des Foires et le Country Hall n’affichent aucun événement majeur à leur agenda du 31 décembre. « La période est compliquée pour tout le monde », intervient Tony Vermiglio à qui l’on doit les venues successives de David Guetta à Liège. « La crise est réelle, et les attentats de Paris n’ont rien arrangé. Les soirées en général connaissent une baisse de fréquentation. C’est de plus en plus compliqué de faire bouger les gens. Tout devient trop cher. En tant que promoteur, ça fait peur. Malheureusement, la formule magique n’existe plus. Même au Nouvel An. »

Habitué à organiser des réveillons dans de grandes salles comme le Country Hall ces dernières années, le DJ liégeois Daniel Frère a décidé de passer son tour cette année.

«  Le réveillon n’est plus un événement que les gens attendent. Tous les coûts liés au personnel ont augmenté. Le client ne veut plus dépenser des sommes folles pour cette soirée. D’autant plus que les soirées se sont multipliées au fil du temps. Les gens sont trop souvent sollicités et se réservent pour d’autres priorités. »

Un constat qui ne devrait cependant pas refroidir l’ardeur des Liégeois à faire la fête !