Jean-François de Tihange assassiné à Haccourt: sa passion pour la moto l’a tué

Originaire d’Ouffet, Jean-François Nyssen s’était installé dans la rue de la Campagne, à Tihange, aux côtés de sa compagne Patricia. Leur union avait donné naissance à deux jumelles, au grand bonheur du Condruzien, alors déjà papa de deux garçons.

Membre assidu des Hells Angels, Jean-François ne cachait pas sa passion pour la moto et l’esprit de camaraderie qui unit les membres de son club. Samedi soir, des adeptes d’un club manifestement moins reluisant s’en sont pris au Tihangeois, qui est décédé des suites de l’agression dont il a été victime.

Dimanche matin, la nouvelle s’est répandue, telle une traînée de poudre, notamment au sein de l’entreprise Coca-Cola, où Jean-François travaillait depuis plusieurs décennies. «Cela me fait vraiment un choc», explique le jeune Geerois Ryan Sabkhi (23 ans). «Je ne le connaissais guère, mais c’était l’un des aînés de mon équipe. Je l’avais déjà rencontré lors de nos réunions de travail.»

« Très attachant»

Après avoir occupé un poste de chauffeur livreur au sein de l’entreprise, il officiait en tant que marchandiseur dans le secteur de Verlaine, Engis et Villers-le-Bouillet. «Sa compagne m’a annoncé la tragédie dimanche matin», précise Bernard Claes, un de ses autres collègues. «Je suis effondré. Voilà de nombreuses années que je le connais. Jean-François était fondamentalement très gentil et toujours disponible. Malgré sa forte personnalité et son aspect un peu rude, il était très attachant.»

Plus de témoignages dans la Meuse Huy-Waremme de ce lundi 28 décembre.