Justice de Paix: des sièges en moins pour la Wapi

On se souviendra que début décembre le député fédéral Paul-Olivier Delannois avait interpellé le ministre Geens concernant l’avenir de la justice à Tournai. Le ministre Geens avait botté en touche en s’épanchant sur la réforme des justices de paix. Cela ne concernait pas la question posée. Néanmoins, le ministre avait sorti un nouveau lapin de son chapeau en affirmant que justice pourrait encore être rendue « sous l’arbre » dans des cantons qui seraient privés de leur justice de paix, «  ainsi, on continuera à assurer l’accessibilité et la proximité aux endroits où cela s’avère nécessaire », avait-il indiqué. Et cela s’est vérifié dans notre région. Le conseil des ministres restreint a ainsi donné son aval à la centralisation des 35 cantons judiciaires comptant deux ou trois sièges.

Péruwelz, Comines, Lessines

La Wallonie picarde qui regroupe six justices de paix, pour quatre cantons, est touchée puisque sur les cantons actuels que sont Comines-Warneton, Enghien-Lens, Leuze-Péruwelz, Tournai 1 et 2 et Ath-Lessines, nous avons appris qu’il n’y aura plus de justice de paix à Péruwelz, Lessines (centralisation à Ath) et Comines. «  Je m’y attendais », indique le bourgmestre de Péruwelz Daniel Westrade, « nous n’avons pas eu beaucoup le choix. Nous sommes obligés de nous incliner ». Terminé donc la justice de paix à l’ancienne maison communale de Roucourt, les audiences seront centralisées à Leuze. Pourtant le conseil communal de Péruwelz s’était opposé à ce déménagement...

Retrouvez l’intégralité de cet article dans votre édition Nord Eclair de ce mardi