Mohamed Karay, l’un des hommes soupçonnés de préparer des attentats à Bruxelles, conteste les faits

L’enquête a permis de mettre en lumière des menaces sérieuses d’attentats qui viseraient plusieurs lieux emblématiques de Bruxelles et seraient commis durant les fêtes de fin d’année.

Parmi les six personnes interpellées lors des perquisitions menées dimanche et lundi dernier en Région bruxelloise, dans le Brabant flamand et en région liégeoise, deux ont été placées sous mandat d’arrêt: «la première du chef de menaces d’attentats, de participation aux activités d’un groupe terroriste en qualité de dirigeant et de recrutement en vue de commettre des infractions terroristes, comme auteur ou coauteur et la seconde, du chef de menaces d’attentats et de participation aux activités d’un groupe terroriste, comme auteur ou coauteur», selon le parquet fédéral. Les quatre autres personnes entendues ont été relâchées.