Binet abandonne son projet de parti politique: son entreprise est mise à mal, il a perdu trois contrats en une semaine!

L’annonce a un goût amer pour Alain Binet : « Tous les points du programme étaient prêts, le logo était fait… Je suis très déçu mais je ne suis pas milliardaire ! » Le directeur de Benelux MasterBuilders (BMB), qui construit partout en Belgique des hypermarchés et des centres commerciaux, a été contraint d’abandonner son projet de parti politique. « Dans mon métier, je collabore avec les administrations, avec les pouvoirs politique en place… Depuis l’annonce de mon futur parti, j’ai deux projets qui m’ont été refusés, un autre qui a été bloqué. »

Si son idée de parti n’est pas clairement pointée comme le problème, ça ne fait aucun doute pour Alain Binet.

« Une grosse pointure en politique liégeoise m’a fait passer comme message que tous les partis étaient en place et qu’il n’y avait pas de place pour un autre. Ils avaient peur que je leur prenne des voix, à gauche comme à droite ! On m’a dit que cela allait faire du tort à mes affaires. Mon père m’avait aussi prévenu. Il m’a dit que je jouais ma société, il était contre cette idée…

Malheureusement, je n’ai pas les moyens de perdre de l’argent. J’ai une famille et des employés, donc je dois me retirer. Mais cela ne change rien dans mes convictions. Et si quelqu’un est partant, je suis prêt à transmettre tout le travail que j’ai fait. »