Château de Noisy: le propriétaire a désormais le droit d’abattre l’édifice

C’est un coup de massue pour l’ASBL Aresno, qui milite pour la sauvegarde du château de Noisy, situé dans la commune de Houyet. La télévision régionale Matélé l’annonce sur son site internet : depuis le 23 juillet 2015, le permis de démolition est entre les mains du propriétaire de l’édifice, le comte de Liedekerke Beaufort.

« Je suis tombé des nues lorsque j’ai appris cela », confie Alain Maes, le président de l’organisation.

L’information est passée totalement inaperçue… Le collège d’Houyet a suivi l’avis du fonctionnaire délégué de la Région wallonne amené à se pencher sur le dossier. « On a pris la position que l’on devait prendre à partir du moment où des aspects de sécurité étaient en jeu. Il faut rappeler qu’il s’agit d’une propriété privée et non publique et qu’il y a pas mal d’intrusions… Nous avons pris nos précautions », explique le bourgmestre, Yvan Petit (PS).

Le château tombe en effet en ruines, et constitue un véritable danger pour tous ceux qui s’y introduisent illégalement. C’est d’ailleurs pour ça que le propriétaire avait entamé la procédure de démolition il y a deux ans.

Le propriétaire a donc désormais le champ libre pour abattre l’édifice. Pourtant, les travaux de démolition n’ont pas encore démarré. Sont-ils seulement prévus ? « Rien n’est établi », répond juste la secrétaire du comte.