Un furet et une buse pour traquer les lapins qui ont envahi les terrains de foot à Hannut

Depuis juillet passé, date où les premiers lapins ont été aperçus sur les terrains de foot, Daniel Vanwaeyenberge, le secrétaire et correspondant qualifié du RFC Hannut multiplie les démarches administratives afin de freiner le développement de cette population indésirable.

Le secrétaire n’a évidemment rien contre les lapins. Ce qui l’inquiète ce sont leurs galeries qui fragilisent le sol, au risque de voir les joueurs trébucher dans un trou.

Conscient du danger, la DNF vient d’octroyer au club une autorisation de destruction pour une durée d’un mois (du 30 janvier au 2 mars). Le club a confié cette mission délicate à deux spécialistes de la chasse au faucon et au furet, François Lorrain de Orp et Fabian Fraiture de Poucet.

Ce lundi, François Lorrain a effectué en solo une descente sur le terrain. Il s’agissait avant tout d’un repérage des lieux.

Cette première visite lui a permis d’identifier les zones à problèmes.

La volonté du club n’est pas d’éliminer totalement la population. « Notre but est d’éviter de perdre le contrôle, pas de les tuer », assure le secrétaire. « Pour contrôler leur population, reprend le fauconnier, nous avons avis choisi de combiner l’action des deux prédateurs naturels du lapin que sont le rapace et le furet.»

A voir sur le terrain. La première chasse est attendue fin de cette semaine.