Herstal: un libraire met K.O son braqueur à coup de manche de pioche!

Depuis 22 ans, Claude Polain tient la librairie située rue Voie de Liège à Herstal, juste en face de la FN. Il nous raconte cette scène un peu folle, qui n’a duré que quelques secondes mais dont il se souviendra toute sa vie. « Samedi, vers 15h50, deux types, un grand et un petit, sont rentrés rapidement dans la libraire. Ils avaient des vestes avec des capuchons et portaient des bonnets. Le petit était plutôt calme et le grand très énervé. Il a sorti un revolver et l’a pointé sur moi et a lancé « La caisse ou je tire ». Il venait de prononcer les mots magiques qu’il ne fallait pas dire (sic). Mon taux d’adrénaline est monté et je lui ai répondu « Si tu veux la caisse, il faudra me passer dessus ». »

Une invitation acceptée par le braqueur, qui a donné un grand coup de crosse au visage de Claude Polain. « J’ai vacillé, puis j’ai encore reçu plusieurs coups. Il frappait et frappait avec la crosse de son arme. J’ai réussi à me rapprocher du coin de mon comptoir, où j’ai pu attraper un gros manche de pioche et, de toutes mes forces, je lui ai donné un coup au visage, puis sur plusieurs sur le corps. »

Le petit braqueur a alors pris ses jambes à son cou, pendant que l’autre lui emboîtait le pas, le visage tuméfié et en sang. Ils ont quitté la librairie à pied, sans même voler un paquet de cigarettes. Un témoin les a suivis pendant un petit temps, puis il a perdu leur trace car ils ont emprunté un petit chemin non carrossable.

Claude a pris des risques inconsidérés et déraisonnables pour mettre en fuite ses braqueurs mais, ces derniers temps, il semble que les libraires aient décidé de riposter aux attaques. « Cela fait 22 ans que je suis ici et, samedi dernier, c’était déjà ma septième agression subie dans mon commerce. Cela commence à vraiment faire beaucoup. Je dois bien avouer qu’aujourd’hui encore (NDLR : lisez lundi), j’ai mal un peu partout. »

C’est la rançon de la gloire lorsqu’on veut jouer les héros.