Crise des migrants: "La Belgique ne laissera pas des zones de non droit se développer", affirme Charles Michel

"Nous n’avons pas l’intention de laisser des zones de non droit se développer en Belgique", a indiqué ce mardi le Premier ministre, Charles Michel, en marge d’une réunion de la Commission à la Chambre.

Le ministre de l’Intérieur a annoncé l’intensification des contrôles à la frontière franco-belge à la suite du démantèlement du camp de la "jungle de Calais". L’opération pourraient amener un certain nombre des personnes en séjour illégal qui s’y trouvaient à chercher refuge en Belgique pour tenter de gagner la Grande-Bretagne. M. Michel a demandé un rapport quotidien sur l’évolution de la situation.

Les problèmes connus en Belgique en raison du développement de ce camp en France ne sont pas neufs. M. Michel a écrit il y a quelques semaines à son homologue français, Manuel Valls, pour qu’un terme soit mis à cette "situation de non droit".