En 2012, âgée de 14 ans, elle tue son bébé: Samantha se voit infliger 150 h de prestations éducatives pour infanticide par le juge de Charleroi

En décembre 2012, alors qu’elle n’avait que 14 ans à peine, Samantha avait accouché en cachette, toute seule, sans aide d’un petit garçon. Seul son petit ami Kevin, 18 ans, savait qu’elle était enceinte. L’adolescente avait jeté le bébé au sol avant de s’en débarrasser dans la poubelle.

C’est là que sa grand-mère avait découvert le cadavre du bébé trois mois plus tard. Au début, la gamine avait prétendu que le bébé était mort-né. Mais, l’autopsie avait révélé que l’enfant, viable et en bonne santé, avait succombé à un seul coup violent.

Samantha avait alors été placée en IPPJ, dans un établissement fermé à Saint-Servais, pendant plusieurs mois. Ensuite, elle a encore passé de nombreux mois dans une maison d’aide à la jeunesse avant de revenir vivre dans sa famille.

Plus de trois ans plus tard, la jeune fille, aujourd’hui âgée de 17 ans, a bien changé. Elle poursuit ses études en humanités. Lors de sa comparution devant le juge de la jeunesse, l’adolescente a reconnu les faits, même si elle n’avait pas donné beaucoup d’explications sur son d’état d’esprit au moment où elle avait commis cet acte irrémédiable. Grâce à un suivi psychologique approprié, l’adolescente a pris conscience de la gravité de ses actes.

Une information à lire dans nos journaux du 25 février ou en consultant nos éditions numériques !