Un Mouscronnois au combat en Syrie

La question a été posée au Parlement par Koen Metsu (N-VA). Ce dernier a demandé au ministre de l’intérieur Jan Jambon s’il avait des chiffres précis concernant les personnes qui sont parties de Belgique pour aller combattre en Syrie ou en Irak. Le ministre n’a pas tardé a lui apporter des données chiffrées et dans un tableau, 451 personnes ont pu être identifiées et classées dans différentes catégories.

La catégorie 1 correspond à ceux, ils seraient 269, qui sont toujours en Syrie, la catégorie 2, avec 6 individus, correspond à ceux qui sont en train de se diriger vers la zone de guerre, la catégorie 3, 117 individus, correspond aux personnes qui ont transité dans ces pays mais qui sont rentrées en Belgique et la catégorie 4, 59 personnes, correspond à ceux qui ont tenté de partir en Syrie mais qui ont été empêchés. Ce tableau précis donne également la commune dans laquelle vivent ces personnes. Et l’on peut apercevoir que la commune de Mouscron est reprise dans le tableau.

Une personne serait d’ailleurs toujours dans un des deux pays, à savoir la Syrie ou l’Irak selon les chiffres donnés par le ministre de l’intérieur Jan Jambon. Parmi les autres communes de Wallonie picarde, Leuze-en-Hainaut figure parmi les communes citées. Là, une personne se trouverait dans la zone de guerre en Syrie.