Le djihadiste belge Yassine Lachiri rendu à l’Etat islamique: la Turquie l’a échangé contre des otages

Ce n’est pas de sitôt que les autorités belges remettront la main sur Yassine Lachiri, cet ancien cuistot devenu djihadiste de l’État Islamique (Daesh) et pour qui un mandat d’arrêt international a été délivré. En cause ? Le guerrier belge vient d’être échangé par la Turquie contre ses ressortissants détenus dans les geôles de l’EI. Un transfert inopiné surtout quand on connaît le parcours de l’intéressé.

Avant de devenir un des bourreaux de Daesh, Lachiri faisait déjà parler de lui. À 25 ans, il est condamné pour avoir tué un homme au sabre pour un deal de drogue qui s’était mal déroulé. Le caïd s’est par la suite radicalisé et rejoint en 2012 les rangs de l’État Islamique où on le surnomme Abu Saïf.

Didier Reynders ne confirme pas

Interrogé par Sudpresse à Ankara où il achève une visite officielle de trois jours, Didier Reynders a déclaré n'avoir "aucune confirmation" de ces informations.

"Ce n'est pas confirmé ni par les autorités locales ni d'ailleurs par le parquet à Bruxelles", explique le ministre des Affaires étrangères. "Notre ambassade va continuer à s'informer mais à ce stade, les dernières informations dont nous disposons est qu'il est en prison en Turquie, où il attend d'être jugé. Ce n'est pas la première fois qu'on évoque des informations semblables qui ne se vérifient pas sur le terrain."

"Nous avons demandé son extradition mais la Turquie semble vouloir le juger".

(Ch.C.)

Une info à lire dans nos éditions de ce jeudi et via notre liseuse numérique