Salah Abdeslam: ses explications à ses «chefs» à Bruxelles après avoir refusé de se faire exploser à Paris

La question que le Parisien se pose alors est : comment Salah a-t-il pu réintégrer les « rangs de l’Etat islamique », après sa défection ? D’après les journalistes du quotidien français, Salah Abdeslam a prétendu à ses acolytes de l’Etat islamique qu’il n’a pas pu « mourir en martyr » en raison du dysfonctionnement de sa ceinture. L’engin explosif avait été retrouvé à Montrouge, au sud de Paris. Mais là encore, une interrogation survient : l’ADN de Salah Abdeslam n’avait finalement pas été retrouvé sur la ceinture d’explosifs. Les empreintes retrouvées sont celles d’un inconnu.

Pour rappel, lors de sa première audition, Salah Abdeslam avait déclaré que sa présence à Paris le 13 novembre se justifiait par son rôle de kamikaze. Salah Abdeslam devait se faire exploser au Stade de France mais a « fait machine arrière ».

Lorsqu’il a été retrouvé, les enquêteurs ont découvert que Salah Abdeslam avait des liens avec des terroristes de l’État islamique. Ce sont certainement ces terroristes présumés qui lui ont permis de se cacher pendant quatre mois.

Ce jeudi 24 mars, des liens de l’implication de Salah Abdeslam dans les attentats de Paris ont été avérés. Le Molenbeekois avait le projet de commettre une fusillade dans les rues de Bruxelles.