La Roche: un week-end de répit face à la maladie d’Alzheimer

La plateforme avait jusqu’ici déjà adhéré au concept du « baluchonnage» créé au Québec par Marie Gendron, présente en Belgique pour ce week-end de répit. « L’étude Bien vieillir en Luxembourg réalisée par l’Université de Namur l’an passé, avait montré les manques de structures de jour et de journées de répit, note Daniel Ledent, président de la Plateforme. On y a réfléchi. On avait alors le projet de créer à Rossignol des maisonnettes, dans le parc de l’ancien château. Mais il faut un financement conséquent, que l’on n’a pas. Je me suis dit aussi que notre province était une terre de tourisme et qu’il y avait des centres de séjour qui sont un peu en stand-by à certaines périodes creuses. Et c’est un peu par hasard que j’en ai parlé avec la directrice du Floréal à La Roche, un hôtel qui pratique le tourisme social. Le partenariat a alors germé. »

« De fait, poursuit Monique Magonette du Floréal, notre personnel est sensibilisé à une telle approche, à un accueil différent. Notre cadre convivial permet de changer de rythme de vie pour quelques jours, et cela permet aussi à des gens de se sentir proches de chez eux si le besoin de rentrer se fait sentir. » Pour la Plateforme, ce ne fut d’ailleurs pas simple de convaincre des couples concernés par cette maladie. Malgré la lourdeur des tâches quotidiennes, il existe des liens forts entre aidants et aidés, chacun ayant peur de délaisser l’autre. Mais, au bout du compte, les résultats d’un tel week-end de répit, mais aussi de partage d’expériences, sont fructueux.

A lire dans La Meuse Luxembourg de ce samedi et dans notre édition numérique.

Plateforme Alzheimer à Libramont: 061- 413.411 et www.plateforme.alzheimer.be.

Cellule d’appui au 070-24.44.45.