Momignies: les habitants inquiets par la future usine de pellets d’Anor

« Oui, nous avons peur », souligne d’emblée cet habitant de Beauwelz (Momignies). En effet, sa maison se trouve à 7 km (par la route, 2 à vol d’oiseau) du futur site de l’entreprise de pellets d’Anor. « Nous sommes inquiets de toute cette pollution olfactive, sonore, de l’air… qui va arriver chez nous. On parle tout de même de 120.000 tonnes de pellets par an. Il va y avoir une épaisse fumée qui va sortir de la cheminée et inévitablement arriver chez nous », ajoute-t-il.

Lors du dernier conseil communal, le conseiller de l’opposition, Jean-Marc Poullain (IC) a mis le problème sur la table. « Certains habitants s’inquiètent. On parle d’une usine où du bois sain et vert sera mélangé avec du bois souillé. Les nuages n’ont pas de frontières. Inévitablement, nous sommes concernés avec les vents dominants», a-t-il souligné dans son intervention.

D’après l’association «Anor Environnement » qui lutte contre ce projet d’usine de pellets, les rejets dans l’atmosphère pourraient être dangereux pour la santé. « On parle d’azote, d’arsenic, de soufre, de benzène, de formol. Même si tout cela est dans les limites légales, cela représente un danger de cancer. Il faut que la Belgique soit au courant ! »

> Un dossier complet à retrouver dans votre édition de La Nouvelle Gazette Entre-Sambre et Meuse de ce lundi 4 avril ou via notre édition numérique.