Voici le portrait de Mohamed Abrini, cet homme recherché depuis de très longs mois

Le 11 novembre, soit deux jours avant les attentats parisiens, Mohamed Abrini, un Belgo-Marocain de 30 ans, avait été vu en compagnie de Salah Abdeslam dans une station à essence située dans la région de l’Oise (nord de la France). L’homme avait également été aperçu au volant de la Clio retrouvée dans le 18e arrondissement de Paris.

Dans la foulée des attentats de Paris, un nouveau mandat d’arrêt international avait été émis à son encontre.

Mohamed Abrini est originaire du même quartier que les frères Abdeslam dans la ville de Molenbeek.

Il avait été radié des registres de population à la suite de son départ en Syrie mais était "présumé de retour". Il était fiché par l’OCAM comme faisant partie des "Returnees", ces djihadistes partis combattre en Syrie et de retour dans leur pays natal.

Le jeune homme a déjà fait l’objet de plusieurs condamnations mais pour du droit commun.

L’ami des frères Abdeslam a notamment été le gérant d’une épicerie aux Étangs Noirs à Molenbeek.

> Il était activement recherché par la police.