Une Mouscronnoise est devenue la reine des donuts à Bruxelles

Originaire de Mouscron, la jeune femme a déjà pas mal bourlingué ! Trois ans en Australie ont modelé le caractère fonceur de Chloé Sengier, une dynamique femme d’affaires. Elle vient de se lancer, en compagnie d’une amie, dans la fabrication et la commercialisation de donuts. Ces beignets sucrés, parfois fourrés, très souvent glacés, sont ancrés dans les habitudes alimentaires des Américains. Homer Simpson par exemple en raffole !

Mais il n’y a pas que lui ! A Sidney, où l’étudiante a suivi un master en marketing et publicité, elle a constaté l’engouement des Australiens pour cette friandise. De retour au pays en décembre dernier, Chloé a pensé que ses compatriotes et les touristes seraient heureux de croquer cette pâte moëlleuse ! Lumineuse idée puisque quatre mois plus tard, l’aventure se transforme en success story. « Je veux aussi démontrer qu’il ne faut pas de gros investissement pour démarrer une affaire, convainc Chloé. Je remarque que les entrepreneurs réalisent un business plan puis cherchent des mises de fonds avant de démarrer une activité. Candice et moi, on a fait l’inverse, on n’a rien demandé à personne, on a juste investi nos petites économies personnelles. »

Prudentes, les deux jeunes femmes ont d’abord testé leurs créations via les réseaux sociaux. « On a commencé par vendre nos créations en ligne. Le bouche à oreille a fait le reste ! Au début, on a cumulé deux jobs car on ignorait quel développement allait prendre ce commerce. Le succès venant, on s’est totalement et complètement investies dans le projet. »

Chloé Sengier, qui a travaillé au restaurant La Cloche quand elle était étudiante a trouvé sa vocation dans l’alimentation. Elle a créé son propre emploi et celui de son amie. Son ambition ne s’arrête pas là puisqu’une chaîne de franchises Coco Donuts pourrait voir le jour à court terme. « En tout cas, le donut plaît ! Aux Bruxellois et aux touristes ! Et beaucoup de Picards, de passage dans la capitale, viennent nous rendre visite à la rue Sainte-Anne, près du Sablon. »

Infos :cocodonutsbrussels@gmail.com