«Nuit Debout»: le mouvement est lancé à Liège

Samedi soir, on était le 40 mars à Liège, comme dans de nombreuses autres villes européennes où le mouvement « Nuit Debout » a essaimé depuis sa naissance parisienne.

Comme Bruxelles quelques jours avant elle, la Cité ardente a en effet elle aussi décidé d’entrer en résistance pacifique, en regroupant chaque soir des anonymes désireux de changer le monde sur l’esplanade Saint-Léonard.

Un premier rendez-vous qui n’a pas trop à pâlir de la comparaison avec son homologue bruxellois (200 personnes le premier soir) côté fréquentation, même si on était loin des 600 personnes qui avaient assuré de leur présence ce samedi sur la page Facebook de l’événement. Si, dans un premier temps, ils n’étaient que quelques dizaines au rendez-vous, ils ont en effet été près de 300 - selon les participants - au plus fort de l’événement pour débattre, en assemblée générale comme le veut la règle de ce mouvement qui veut promouvoir la démocratie participative.