Le photographe hannutois Patrick Moers invente les bretelles pour veste

« C’est une idée que j’exploitais déjà depuis très longtemps. J’avais demandé à ma maman d’abord, puis à mon épouse ensuite, de me coudre des bretelles à l’intérieur de deux ou trois vestes. J’avais vu aussi dans un ciré de chasse qu’il y avait des sangles. Le problème, c’est que dans l’un ou l’autre cas, ces bretelles étaient fixes. »

Le Hannutois a donc réfléchi à un système adaptable et transférable d’une veste à l’autre. «  C’est hyper rapide et facile », résume le Hannutois. « On glisse la bretelle dans la lichette de la veste, puis on attache les pinces au bas de l’emmanchure, soit à l’articulation du buste et de la manche. Dès qu’il fait trop chaud, il suffit d’enlever les manches pour porter sa veste sur le dos. » À ce jour, 600 Vestelle pour adultes ou enfants ont déjà été vendues, au prix de 10 ou 12 euros, suivant le modèle choisi, standard ou large.

L’article complet dans la Meuse Huy-Waremme de ce mardi 12 avril.