La Grand-Place de Mons a vécu sa première«Nuit Debout» (vidéo)

Depuis ce samedi 16 avril, la cité du Doudou fait partie des villes touchées par « Nuit Debout », ce rendez-vous contestataire né à la fin du mois de mars à Paris. Chaque jour, des Français de tous âges et de tous les horizons logent sur la place de la République afin notamment de manifester leur mécontentement au sujet de la réforme du droit de travail (la loi El Khomri).

Aujourd’hui, plusieurs villes belges sont concernées par ce mouvement visant à « susciter le débat, échanger des idées   et trouver des solutions aux problèmes actuels de la société », nous avait expliqué Jacques, l’un des initiateurs du mouvement montois.

Ce samedi, le rassemblement était fixé à 19 heures sur la Grand-Place. Plusieurs centaines de personnes avaient manifesté leur intérêt sur le réseau social Facebook.

Finalement, lors de notre passage, on recensait une cinquantaine de personnes environ. « Je suis là pour débattre, a commenté Dimitri, un Lillois de 24 qui a pris la parole afin d’expliquer aux participants quelques règles à respecter. Ce n’est pas une manifestation. Nous discutons sereinement, sans crier, sans violence ni rancœur, sans couleur politique également. Pour que chacun puisse s’exprimer, nous utilisons des gestes signifiant par exemple ‘je suis d’accord’, ‘je ne suis pas d’accord’, ‘on se détend’, ‘demande de parole’  . »

Le but n’est pas de faire un « one shot », comme l’indique Dimitri, mais de perpétuer ce mouvement à Mons.

Retrouvez cette information dans l’édition de ce dimanche