Liège: Alain Binet risque 10 mois de prison pour avoir insulté Ozdemir

En novembre 2015, les propos d’Alain Bnet avaient été d’une violence inouïe. En seulement quelques captures d’écran, Ozdemir avait en sa possession un dossier pour amener le promoteur liégeois devant le tribunal pour des motifs aussi graves qu’incitation à la haine raciale ou incitation à la violence. On pouvait ainsi lire les publications de Binet au sujet d’Ozdemir : Florilège… « Mais qu’est ce qu’elle fout encore dans notre pays cette salo** » ou « Comment cette salo** qui fait vacciner son sale petit fils turc chez nous n’a pas encore été abattue ? ». Vous en conviendrez, en matière de grossièretés, on fait difficilement pire… Cette déferlante de haine sur Facebook avait permis à d’autres de déverser leur fiel sur Ozdemir.

Découvrez le réquisitoire du parquet de Liège et les plaidoiries des avocats dans La Meuse liège de ce mercredi ou dans nos éditions en numérique .