En ce momentConflit social chez DelhaizeVoléCorruption au Parlement européen Accueil

Sa femme gît morte sur leur lit, il va sur Youporn: il se rend ensuite chez sa maîtresse

Devant les assises de Liège, l’ancien cuisinier soutient la thèse de l’accident. Il dit avoir dissimulé le corps de son épouse parce qu’il avait paniqué… La consultation de sites pornographiques alors que Diane venait de mourir semble cependant indiquer qu’il n’était pas si «paniqué» que ça.

La cour d’assises de Liège a entamé, ce lundi, l’examen au fond du dossier d’Aimé Nyirindekwe, un Liégeois de 36 ans accusé d’avoir tué son épouse, Diane Uwacu, âgée de 30 ans. Les faits se sont déroulés le 29 avril 2013 au retour du travail de Diane, qui était aide-soignante dans des maisons de repos de Beyne-Heusay et Vottem. Leur couple allait fort mal: depuis qu’il avait eu un accident de la route, Aimé ne travaillait plus comme cuistot à Tilleur et il s’était mis à boire plus souvent. Il avait une maîtresse qu’il venait de présenter à sa mère. Cette dernière n’avait pas apprécié que son fils même une vie parallèle et il avait été dénoncé à son épouse.

Le 29 avril 2013, Aimé et Diane en ont discuté et le ton était monté. On ne connaît pas les détails de ce qui s’est passé ensuite, mais le 1er mai 2013 vers 2h30 du matin, les images de vidéosurveillance placées rue Georges Truffaut à Liège montrent l’accusé sortant le corps de sa femme de la maison familiale. Il l’avait mise dans sa voiture, puis avait fait couler épouse et auto dans la Meuse, à hauteur de Belle-Ile.

« Le soir du 29 avril, elle a voulu discuter mais elle était énervée et je trouvais qu’il valait mieux parler le lendemain », a expliqué l’accusé.

Une info à lire dans la Meuse de ce mardi 26 avril ou en consultant nos éditions numériques.

Donnez votre avis sur le nouveau format de votre journal papier Sudinfo