En ce momentMiss BelgiqueCorruption au Parlement européen Accueil

Supermoto: l’armée belge veut annuler l’Airbase de Florennes pour de raison de sécurité

Prévu à la mi-juin, l’Airbase Supermoto de Florennes avait été avancé à la fin mai pour permettre une bonne préparation de l’Airshow des 25 et 26 juin. Mais un mail de l’armée belge est venu jeter un froid chez les organisateurs qui se battent pour que l’événement ait bien lieu.

Obligés d’accélérer les préparatifs pour rendre la piste de Supermoto opérationnelle, les bénévoles étaient venus en nombre pour renforcer les équipes du Motor Union du Pays Noir. Et cela a bien fonctionné avec des tonnes de déchets naturels dégagés.

Le week-end dernier, un mail envoyé de l’Etat-Major a chamboulé les plans : l’armée ne voulait plus que l’Airbase soit organisé sans une surveillance militaire renforcée à cause du risque d’attentat. « Nous n’imaginions jamais recevoir un tel mail du service sécurité de l’armée », commente Marie-Anne Ventresca, la secrétaire du MUPN. « Samedi matin, Pierre Helson, le Bourgmestre de Florennes est venu nous rendre visite et ne parvenait pas à comprendre la décision de Bruxelles. Il va mettre tout en œuvre pour que l’Airbase Supermoto puisse se dérouler. Il devrait avoir un rendez dans les jours qui viennent avec un responsable de l’Etat-Major. Je reste optimiste pour la suite et j’espère qu’une solution sera trouvée entre la commune et l’armée. À trois semaines de l’événement, toutes les démarches sont enclenchées au niveau de la publicité, des affiches… Les inscriptions pour les pilotes devaient aussi commencer le 10 mai, c’est tout proche. Là, nous ne pouvons plus perdre de temps. Aujourd’hui, tous nos espoirs reposent sur la force de persuasion du Bourgmestre Helson. Il est à l’origine, avec Pierre Léonard et Joël Robert, de la création de ce Supermoto. Tous les pilotes adorent venir rouler ici, sur cette piste si particulière. »

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo