Le braqueur du Colruyt de Herve est arrivé en bus, après avoir renoncé à attaquer le Carrefour de Fléron, qui était fermé

Dans sa fuite, l’attaque perpétrée, le braqueur a commis plusieurs car-jackings et en a loupé d’autres. Il a notamment tenté de s’en prendre à Anthony, mais ce dernier a réussi à filer in extremis.

« J’étais sur la route de Wégimont quand j’ai été attaqué. Il y avait ce monsieur au milieu de la route avec sa voiture de travers sur le bas-côté. Visiblement, il demandait de l’aide. Il est venu près de la fenêtre et c’est là qu’il a pointé son arme vers moi en me criant de descendre de la voiture », se remémore le Fléronnais.

La suite de son témoignage dans La Meuse de ce samedi, à lire en format PDF, en cliquant ici