Charleroi - Lokeren (2-2): les Zèbres arrachent le point du partage grâce à Perbet et gardent la tête du groupe B

À 18h00, Charleroi accueillait Lokeren pour l’avant-dernier match du groupe B des PO2. Co-leader du groupe avec son adversaire de ce soir (7 points), le Sporting carolo pouvait faire la bonne opération en empochant les trois points de la victoire. Pour l’emporter, les Zèbres comptaient sur Ninis, qui a trouvé ses marques dans l’effectif de Felice Mazzù.

Étincelant samedi dernier face à Malines, le Grec a l’ambition de conduire les Carolos vers l’Europe. Conscient qu’il avait livré le week-end dernier un de ses meilleurs matches depuis son arrivée au Sporting, l’international hellène préférait se concentrer sur la très importante rencontre de ce soir. «  Car mon objectif, à court terme, est d’amener Charleroi en Coupe d’Europe », affirmait-il. Mais pour ça, il fallait d’abord battre Lokeren.

« Je pense que ce match sera décisif. Si on gagne, on devrait terminer premier. Et au vu de la prestation que nous avions réalisée là-bas, on doit pouvoir le faire. On avait été battu mais on avait eu beaucoup d’occasions et eux avaient par contre marqué sur leur seule situation dangereuse. À nous de trouver le chemin des filets en premier, cette fois » déclarait-il.

Les Zèbres cueillis à froid

Après que Martos eut reçu les honneurs de tout le stade pour son titre de « Zèbre de l’année », remporté devant Perbet et Ndongala, les Carolos débutaient bien mal le match avec un premier but d’Hamdi Harbaoui à la 6e minute ! Lancé sur un long ballon, le buteur gagnait son duel avec Dessoleil et s’en allait tromper Penneteau d’un tir croisé (0-1). L’attaquant doublait la mise quelques secondes plus tard en reprenant du pied, seul au second poteau, un centre rentrant de Ticinovic venu de la gauche (0-2).

Dans un début de rencontre totalement fou, Charleroi réduisait le score à la 12e minute grâce à l’inévitable Jérémy Perbet, qui se trouvait au bon endroit dans le petit rectangle pour reprendre un second ballon qui traînait après un arrêt manqué de Verhulst, gêné par sa latte (1-2).

Les Zèbres auraient pu revenir au score à la 28e minute mais la reprise de la tête de Perbet sur un centre tendu de la gauche de N’Ganga trouvait le poteau. Diandy, quant à lui, manquait deux fois le cadre, une première fois sur une reprise en force après un beau mouvement collectif, une seconde fois après une jolie remise de Perbet.

Malgré ça, Lokeren manquait plusieurs fois d’aggraver le score, à cause de ce diable d’Harbaoui qui déjouait systématiquement le marquage défensif des Zèbres. Les deux équipes rentraient aux vestiaires avec ce score logique de 1-2.

Charleroi pousse pour revenir au score

À la reprise, Felice Mazzù tentait un coup en sortant Dessoleil, peu à son affaire, et en faisant monter Saglik. Le coach carolo avait donc pris une option offensive, qui manquait de peu de se révéler payante à la 48e minute après une reprise de la tête légèrement déviée de Diandy, qui terminait sa course sur la latte du but de Verhulst.

Les Zèbres poussaient et Ndongala manquait lui aussi l’occasion de marquer quelques instants plus tard après un bon centre de Mata. Trouvé à l’entrée du grand rectangle, son tir n’était pas assez bien placé que pour inquiéter Verhulst. Le match s’emballait véritablement à vingt minutes du terme. N’Ganga s’infiltrait seul et tentait une frappe hors du rectangle, mais Verhulst parvenait à déloger le cuir de sa lucarne.

Mazzù tentait le tout pour le tout en faisant monter David Pollet. L’attaquant se montrait tout de suite dangereux, une première fois sur une frappe en drop qui frôlait le poteau (73e), sur un tir à bout portant à quelques mètres du but sauvé miraculeusement par Verhulst (79e) puis sur une reprise de la tête qui filait à côté (86e).

Il fallait finalement attendre la dernière seconde du match pour voir Charleroi revenir au score. À la 94e minute de jeu, après un coup de coin imaginaire, Mata récupérait un ballon mal dégagé par la défense visiteuse et tentait un tir à distance. Son envoi, complètement croqué, arrivait chanceusement dans les pieds de Jérémy Perbet qui ne se posait pas de question et propulsait le ballon au fond des filets de Verhulst, inscrivant ainsi son dix-neuvième goal, au plus grand soulagement de tout un stade (2-2).

Ce point arraché à la dernière seconde permet en effet au Sporting de rester en tête de son groupe. Car l’autre rencontre du groupe s’est également soldée par un partage. À Malines, Saint-Trond a ouvert le score par Pieter Gerkens (35e). Steven De Petter a remis les deux équipes à égalité (68e).

Au classement, Charleroi et Lokeren comptent 8 points. Le FC Malines suit avec 7. Saint-Trond, 3 unités, ferme la marche. Tout se jouera donc lors de la dernière journée, le 7 mai. Charleroi se déplacera à Saint-Trond et Lokeren recevra Malines.

Feuille

Resultats

Classement