7e après sa défaite contre Walhain (2-3), le FC Liège est pressenti pour le tour final: Ciney n’a pas obtenu sa licence (vidéo)

Si une chape de plomb semblait s’être abattue sur Rocourt avec cette 7e place finale, une lueur d’espoir subsiste : « Avec la non-attribution de la licence à Ciney, il nous reste un mince espoir », déclarait dimanche Alex Czerniatynski. « C’était écrit que nous ne devions pas figurer dans ce top 6 final, un zéro sur six contre la Calamine et les contre-performances à Diegem et contre Overijse nous coûtent cher !  »

Déçu initialement par la non-qualification pour le tour final, le président Jean-Paul Lacomble avait aussi philosophé sur une éventuelle participation au cas où Ciney était recalé par la CBAS. « Si cela devait arriver, il y a deux choses que je veux souligner. La première, c’est que chaque club doit remplir des conditions pour obtenir sa licence. Si Ciney n’y parvient pas, nous ne lui volerons rien. Pour répondre à ces conditions, nous avons engagé un argent fou, tout n’est pas si simple que vous le pensez. Ensuite, si on se qualifie, j’accepterai la défaite à condition que l’on ait tout donné. Décevoir le public une fois de plus ne relèverait plus de la faute professionnelle mais ce serait bel et bien un acte criminel…  »

Pour l’instant, Ciney étudie la possibilité d’un recours devant la justice civile. Pour l’instant, Liège participe au tirage au sort du tour final censé commencer le week-end prochain.