Un élève de 15 ans renvoyé après avoir fait circuler une fausse info sur une éducatrice d’école à Bastogne: "Je ne suis pas cette femme qui s’exhibe"

D’un élève de 15 ans de l’Institut Communal d’Enseignement Technique de Bastogne sanctionné d’un renvoi de trois jours à son domicile, plus trois jours de travaux d’intérêt général et une punition complémentaire. On lui reproche, nous dit un proche de l’école, « d’avoir fait circuler une fausse information mettant en cause l’honneur d’un membre du personnel ». Concrètement, le jeune homme aurait diffusé une photo d’une femme occupée à se masturber sur le pont d’un bateau. Une femme, Yolande (prénom d’emprunt) qu’il aurait reconnue comme étant une éducatrice de l’école. Il en a évidemment parlé autour de lui et très vite sa « découverte » a fait le buzz sur les réseaux sociaux. La direction de l’école l’a alors sanctionné estimant « qu’il avait associé cette photo avec une de nos éducatrices et avoir transmis cette fausse information à des tiers ».

Car, cette femme occupée à se donner du plaisir ne serait pas Yolande. Elle n’a jamais été reconnue alors que nous l’avons soumise à plusieurs personnes la connaissant bien. Et, si il y a de fait quelques similitudes dans les traits des deux femmes, de là à affirmer qu’il s’agit de la même personne il y a un pas qu’il était audacieux de franchir.

En tout cas, le père du jeune homme n’a pas été très heureux de la décision de l’école. Et encore moins de la volonté de celle-ci, a-t-il confié à nos confrères, « de faire la publicité de cette sanction dans l’école ».

L’affaire n’est en tout cas pas terminée. « C’est tout simplement scandaleux de traiter les gens de cette manière », nous dit le mari de Yolande. Que nous avons pu contacter directement. Elle est évidemment consternée. « Je n’ai pas envie de dire trop de choses car c’est encore trop chaud. Je risque de regretter certains propos. En tout cas, je vais prendre contact avec mon avocat et aviser des actions à mener. Oui, évidemment, mon honneur est atteint. Car, je le dis clairement, je ne suis pas cette personne sur cette photo… »

Voici quelques semaines, Yolande avait déjà déposé une première plainte pour diffamation.