En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil

Génocide rwandais: un deuxième procès s’ouvre mardi en France

Il s’agit du deuxième procès en France pour les massacres de 1994 au Rwanda: deux anciens maires seront jugés à partir de mardi aux assises de Paris pour leur participation présumée au génocide. Octavien Ngenzi et Tito Barahira, qui nient tous deux les faits, sont notamment accusés d’avoir directement participé au massacre de centaines de Tutsi réfugiés dans l’église de Kabarondo, une commune de l’est du Rwanda, le 13 avril 1994. Les deux hommes, qui se sont succédé à la tête de la localité, comparaîtront pendant huit semaines pour «crimes contre l’humanité» et «génocide», pour «une pratique massive et systématique d’exécutions sommaires» en application d’un «plan concerté tendant à la destruction» du groupe ethnique tutsi. Ce procès se tient plus de deux ans après celui de Pascal Simbikangwa, un ancien capitaine de l’armée rwandaise condamné à 25 ans de réclusion criminelle pour complicité de crimes de génocide.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo