En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil

Sondage: 75% des Bruxellois interrogés rejettent à la gestion actuelle du piétonnier

Le cdH présentera ce lundi au conseil communal de la Ville de Bruxelles les enseignements tirés d’une étude réalisée sur la perception du piétonnier par les Bruxellois. L’insalubrité et l’aménagement sont davantage rejetés par les sondés que l’accessibilité. Et Yvan Mayeur et sa majorité ne font clairement pas l’unanimité.

La saga autour du piétonnier du centre de Bruxelles est loin d’être terminée. Le cdH a commandé une étude sur la perception du piétonnier par les Bruxellois, dont les enseignements seront exposés lors du conseil communal de ce jour. Une étude menée en collaboration avec le bureau d’études, Incidence. « L’objectif de cette étude est de remettre en débat l’intérêt d’une consultation populaire », précise le conseiller communal à la Ville de Bruxelles, Hamza Fassi-Fihri (cdH). Pas moins de 497 enquêtes ont été réalisées par Internet entre le 28 avril et le 2 mai. Tous les sondés habitent une des 19 communes de Bruxelles et sont âgés de plus de 18 ans.

Le premier enseignement qui peut être tiré est que, de manière générale, les Bruxellois estiment que le piétonnier est une « bonne idée ». Ce fut la réponse spontanée de 34 % des sondés. Oui, mais… elle a été « précipitée, mal concertée et mal préparée », pour 36 % de ces Bruxellois.

Là où les chiffres sont interpellants, c’est au niveau de la fréquentation. 51 % des Bruxellois interrogés avouent « moins » ou « beaucoup moins souvent » fréquenter le piétonnier. « Ces données confirment ce qui a été dit ces derniers temps. Il y a une réelle baisse de fréquentation de ce quartier », commente Hamza Fassi-Fihri. De plus, 47 % des sondés affirment « moins » ou « beaucoup moins souvent » fréquenter les restaurants du piétonnier de Bruxelles.

Au moyen d’une note entre 1 et 10, les Bruxellois ont pu indiquer leur niveau de satisfaction vis-à-vis du piétonnier en l’état actuel. « Plus de la moitié (56 %) donne une note inférieure à 5 sur 10. Cela signifie que plus de la moitié des Bruxellois sont mécontents. Cela n’est pas anodin. »

L’accessibilité du piétonnier obtient une moyenne de 22 %. « Yvan Mayeur estime qu’il s’agit de la principale critique, mais il y a pire. L’aménagement et la propreté du piétonnier obtiennent une moyenne de 3,9 et de 3,8 ! sur 10 », insiste le conseiller communal.

Les différentes idées proposées par les intervenants politiques ont été soumises à l’échantillon. Maintenir le piétonnier en l’état et dédommager les commerçants, comme proposé par Yvan Mayeur (PS), obtient 13 %. « Notre proposition de faire un moratoire et une consultation populaire au sujet du piétonnier en l’état actuel et de celui que les habitants veulent a obtenu 54 %. C’est donc la piste de sortie favorisée par les Bruxellois. »

« Des résultats rarissimes »

Il a finalement été demandé aux Bruxellois qui ont pris part à l’étude de noter l’attitude d’Yvan Mayeur et de sa majorité de maintenir le piétonnier tel qu’il est actuellement. 75 % des sondés ont octroyé une note inférieure à 5 sur 10. « Avoir un rejet massif, comme c’est le cas ici, est rarissime ! » a commenté Geoffroy Comhaire, Managing Director pour Incidence.

Hamza Fassi-Fihri explique que cette question a été intégrée à l’étude car Yvan Mayeur incarne le piétonnier actuel. « Le rejet est donc massif. Le cdH demande que toutes les parties prenantes (restaurateurs, commerçants et autres) soient intégrées à la mise en place d’un plan B. Et que celui-ci soit soumis à la consultation populaire. Dans son discours pour la fête de l’Iris, Laurette Onkelinx semblait aller dans ce sens. Je l’engage donc à faire en sorte qu’Yvan Mayeur la suive. »

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo