Iliass Khayari reconnaît avoir décapité quelqu’un lors de son passage en Syrie, mais circule librement dans Bruxelles

Comme l’affirment nos confrères du Laatste Nieuws, le Tribunal de Bruxelles n’a en effet pas jugé bon d’emprisonner un homme accusé de faire partie d’un groupe terroriste et qui, au cours d’un appel téléphonique, a reconnu avoir… décapité quelqu’un lors de son passage en Syrie.

Iliass Khayari, 25 ans, a en effet affirmé avoir agi de la sorte car il était face à « un mécréant ». « C’était un ennemi d’Allah, c’est pour ça que je lui ai coupé la tête », aurait-il assuré lors d’un entretien téléphonique dont Het Laatste Nieuws s’est procuré l’enregistrement.

Lors de son procès, le parquet fédéral avait demandé son emprisonnement immédiat, mais le juge n’était pas du même avis et Khayari est donc libre jusqu’à ce que ses possibilités d’appels soient épuisées.