Gym: le Malmédien Gilles Gentges poursuit sa moisson de titres à l’étranger

Après avoir remporté les trois premières manches à Rimini, Ancone et Rome, le Virtus Pasqualetti Marcerata virait en tête à la veille de la dernière manche et il a pris la deuxième place à Turin, à 3/10es du premier. Suffisant pour décrocher les lauriers devant plus de 5.000 spectateurs rassemblés dans le stade olympique qui a hébergé les JO d’hiver 2006.

« Le club était hyper content, car il n’avait gagné qu’une fois jusqu’à présent et cela faisait un petit temps qu’il courait derrière un nouveau titre. Environ 100 supporters de notre club avaient fait le déplacement de 600 kilomètres en bus », explique le gymnaste malmédien, qui ajoute ainsi une belle ligne à son palmarès et poursuit sa moisson de titres à l’étranger après avoir déjà été sacré champion de France avec le club de Chalon-sur-Saône. « Le championnat d’Italie, c’est une superbe compétition : c’est du haut niveau dans des infrastructures dignes des championnats du monde ou d’Europe. »

> Plus de développement dans La Meuse Verviers de ce mardi ou en cliquant ici