Un divorce fait vaciller la galaxie Mulliez: il perd la direction d’une entreprise et se venge en balançant tout à la Justice

Une enquête ouverte depuis huit mois après une plainte déposée par un proche de la famille, des perquisitions qui se multiplient, l’empire Mulliez est quelque peu secoué ces derniers temps. Et visiblement, c’est de l’intérieur de cette famille que tout a commencé. Mais qui peut bien leur en vouloir au point de les faire tomber et d’aller donner des informations à la Justice française. Plusieurs proches de l’enquête le confirment. Les soupçons de fraude fiscale visant les Mulliez trouvent leur origine dans un règlement de comptes. Après une procédure de divorce avec une femme de la famille Mulliez, un homme a perdu la direction d’une entreprise de la métropole lilloise dans laquelle les Mulliez ont du poids. Et il n’aurait pas obtenu les indemnités de départ qu’il réclamait. Il s’est alors tourné vers la justice et a vidé son sac sur les flux financiers de la galaxie Mulliez.

Le pacte liant les 650 cousins membres de l’Association familiale Mulliez (AFM) a été en quelque sorte brisé. Une première depuis la création en 1955 de cette association qui se partage et gère l’ensemble des actifs des sociétés du groupe. L’ex-dirigeant a mis en cause une entreprise roubaisienne, spécialisée dans les activités financières et gérée par des membres de l’AFM. Elle a prêté de l’argent à des sociétés dans lesquelles les Mulliez auraient également des parts, aux Pays-Bas, en Belgique et au Luxembourg. Les fonds seraient ainsi restés dans un complexe circuit fermé. « C’est une particularité de la nébuleuse Mulliez, qui fonctionne en vase clos, y compris au niveau financier », souligne une source judiciaire.

Selon une source judiciaire, « énormément de documentation » a été saisie mardi, ce qui « va nécessiter plusieurs semaines de travail ».