En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil

Nouveau jour de grève à la SNCB: c’est le chaos sur le rail... et sur nos autoroutes, plus de 400 kilomètres de bouchons se sont formés

Nouveau jour de grève sur le rail wallon, ce lundi matin. Outre les problèmes pour les navetteurs, les automobilistes devant se rendre à Bruxelles rencontrent également de grosses difficultés. Les accès à la capitale sont obstrués ce lundi matin, provoquant d’énormes bouchons.

La circulation ferroviaire est «quasiment à l’arrêt» en Wallonie lundi matin, avec un train sur la ligne Luxembourg-Namur, et assurée «à 90 ou 100%» en Flandre, a communiqué à Belga peu avant 06h la porte-parole de la SNCB, Nathalie Pierard. «En Wallonie, la circulation est quasiment à l’arrêt complet. La seule ligne où nous avons réussi à faire rouler un train est celle entre Luxembourg et Namur», informe Mme Pierard. «Il y a des endroits où on ne peut pas circuler en raison d’un piquet ou d’une cabine de signalisation non desservie», explique-t-elle.

Des piquets sont observés à Flemalle, Renaix, Châtelet, Forest, Charleroi Sud et à Mariembourg.

Mme Pierard constate en revanche qu’"entre 90 à 100%» des trains circulent en Flandre, avec des conséquences de la grève en Wallonie sur le réseau flamand.

«Comme hier, nous allons essayer d’instaurer des navettes» pour desservir les voyageurs bloqués, assure la porte-parole.

Une réunion entre les syndicats, qui soumettront les propositions à leur base ce matin, et la direction est prévue ce lundi, à 14h30. Difficile toutefois d’imaginer un retour à la normale avant mercredi matin.

La situation sur les routes, par conséquent, était très compliquée sur les routes. Le trafic était particulièrement dense sur les grands axes menant à la capitale, avec des ralentissements observés à la fois en Flandre et en Wallonie. A l’échelle du pays, on comptait 460 kilomètres de files vers 08h30, selon le centre flamand du trafic Vlaams Verkeerscentrum.

« Nombreux sont les automobilistes qui ont pris la route très tôt, parfois même avant 6h du matin, vers Bruxelles en raison principalement de la grève des cheminots et, dans une moindre mesure, des conditions météorologiques », affirme le porte-parole du Vlaams Verkeerscentrum.

En Wallonie, la même situation prévaut, avec des embouteillages sur la E19, la E40 et la E411 en direction de la capitale. Sur certains axes, la circulation se fait même à l’allure du pas. C’est notamment le cas entre Mons et Bruxelles.

Sur la E40 dans le sens Liège-Bruxelles, le temps d’attente est estimé à une heure et quart entre Boutersem et Sterrebeek.

Des ralentissements sont également signalés sur la E314, où un accident survenu à 6h20 provoque des bouchons depuis l’aube.

Enfin, les tronçons est et ouest du ring de Bruxelles sont particulièrement encombrés.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo