Routes françaises: augmentation du nombre de radars et interdiction des détecteurs

Une réunion interministérielle avait été convoquée d’urgence autour du Premier ministre François Fillon. Le nombre des morts sur les routes est en augmentation depuis début 2011 (+10 %), particulièrement en avril (+20 %). La France se classe dans la moyenne des 27 pays de l’Union européenne. En près de 40 ans, les mesures prises par les différents gouvernements ont permis de diviser par plus de quatre le nombre annuel des morts sur les routes.

Pour en finir avec le comportement irresponsable de ceux qui s’autorisent à rouler à des vitesses très abusives, les excès de vitesse de plus de 50 km/h seront désormais qualifiés juridiquement, dès la première infraction, de délit ”, ont déclaré les services du Premier ministre dans un communiqué.

Autre mesure prise pour dissuader de faire des excès de vitesse, les avertisseurs de radar vont être interdits et les panneaux indiquant la présence de radars fixes supprimés, d’après la même source.

En outre, 1.000 nouveaux radars seront déployés d’ici à la fin de l’année 2012 et des radars mobiles de nouvelle génération, à partir de véhicules en circulation, seront expérimentés dès cette année.

En matière d’alcoolémie, le seuil légal reste à 0,5 g/l -alors qu’un abaissement à 0,2 g avait été évoqué-, mais tout taux supérieur à 0,8 g/l “ sera sanctionné par le retrait de huit points (sur le permis de conduire qui en compte 12) au lieu de six ”. “ La conduite sous l’emprise de l’alcool est la première cause infractionnelle de mortalité au volant ”, relèvent les services du Premier ministre.

Les sanctions vont également être aggravées pour les conducteurs téléphonant au volant.