Les travaux à Rogier donnent accès au métro, des élus pointent un réel manque de sécurité

C’est une découverte inquiétante que deux élus locaux de Saint-Josse (Groupe d’Intérêt Communal et Ecolo-Groen) ont faite la semaine dernière. Alors qu’ils visitaient la salle de la Pyramide, abandonnée depuis 2009 et que la commune compte mettre en vente, ils ont remarqué avec quelle facilité il est possible de pénétrer dans les lieux. Le chantier de la place Rogier, qui doit s’achever cet été, n’est pas surveillé et il est très aisé de descendre dans la salle de la Pyramide, située juste en dessous. Depuis cette salle, on peut librement accéder à une véritable galerie, très large, qui court sur plusieurs centaines de mètres.

Ce souterrain donne accès aux voies du métro, entre la gare du Nord et Rogier. On peut voir les prémétros passer juste en contrebas, tout près. « Vous vous rendez compte, on peut accéder librement au métro en passant par le chantier, imaginez ce que pourraient penser des personnes mal intentionnées, par les temps qui courent », alerte Thierry Balsat, conseiller communal GIC. C’est pour dénoncer ce qu’ils estiment être un grand manquement à la sécurité que les élus ont décidé d’attirer l’attention publique sur le sujet. « Ce n’est pas une question politique mais de sécurité des citoyens. On entre ici comme dans un moulin. » « Nous ne pensons pas que la responsabilité soit communale. Elle est avant tout régionale car le chantier est opéré par la Région et c’est par là qu’on rentre », ajoute Frederic Roekens (Ecolo-Groen).

Plus d’informations dans La Capitale de ce mardi 7 juin.