Michelle Martin: en cas de refus de la France, un nouveau dossier devra être introduit

BRUXELLES 12/05 (BELGA) = Si la France refuse d’accueillir Michelle Martin, comme l’a déjà laissé sous-entendre son Garde des Sceaux, les avocats de l’ex-femme de Marc Dutroux n’auront d’autre solution que d’introduire un nouveau dossier de reclassement devant le tribunal d’application des peines, ont expliqué différents avocats pénalistes à l’agence.

La libération conditionnelle de Michelle Martin prévoyait que celle-ci vivrait après sa sortie de prison dans un couvent en France. Le Garde des Sceaux français, Michel Mercier, a cependant déjà indiqué qu’il comptait refuser d’accueillir Michelle Martin.

Le ministre belge de la Justice, Stefaan De Clerck, attend de recevoir officiellement le dossier de la part du procureur général de Mons, qui lui-même attend l’expiration du délai de 15 jours endéans lequel Michelle Martin peut se pourvoir en cassation du jugement du tribunal d’application des peines. Ce n’est donc qu’à partir du 24 mai que le parquet général pourra transmettre le dossier Martin au ministre belge, qui pourra ensuite faire une demande officielle à son homologue français.