La commune de Saint-Josse ne touchera pas d’argent pour le Village Euro

L’opposition locale a attiré l’attention de l’administration communale sur le fait que l’opérateur privé devrait normalement payer pour occuper la place Rogier, or, ce ne sera pas le cas. Pourtant, il existe depuis 2012 un règlement-redevance pour l’occupation de certaines places, dont Rogier. Celui-ci prévoit que l’utilisation privative de ces places publiques (hors événements philanthropiques ou politiques) entraîne une redevance journalière à verser à la commune. Pour Rogier, le prix est de 17 euros par m2.

Le groupe Ecolo/Groen de Saint-Josse a sorti sa calculatrice, puisque l’événement durera pendant un mois et qu’il occupera 1.600 m2, la Maison des traiteurs devrait payer pas moins de 800.000 euros à la commune. « Quelle bonne surprise, je félicite le bourgmestre de sa bonne gestion, cela va remplir les caisses de la commune », ironise le conseiller communal du GIC Thierry Balsat.

En effet, malgré le règlement, la Maison des traiteurs ne paiera pas. Pour le bourgmestre, ceci est tout à fait normal. « Cet événement a un grand rayonnement pour Saint-Josse et l’opérateur privé va déjà apporter des moyens considérables », commente Emir Kir. «  Nous lui remettons donc la place à titre gracieux. La commune de Woluwe-Saint-Pierre fait la même chose. »

Rayonnement ou pas, pour Ahmed Mouhssin (Ecolo/Groen), il s’agit d’un traitement de faveur. « Je ne vois pas comment, par le fait du prince, le bourgmestre peut décider qui doit payer ou non. Le règlement est très clair, il faut payer. Là, on a l’impression que c’est voir du clientélisme. Encore une fois, c’est deux poids deux mesures. » Le conseiller communal tient à faire remarquer que les commerçants de la chaussée de Haecht, eux, vont devoir payer une redevance pour leurs terrasses. « Alors tout devrait être gratuit pour tout le monde. Moi je préférerais qu’on soutienne les petits commerçants. »

Ahmed Mouhssin ajoute qu’après vérification, la commune de Woluwe-Saint-Pierre ne demandera effectivement pas au privé de payer pour l’occupation de la place Dumon, mais que « la commune n’a pas de règlement, donc pas de redevance ». Le groupe Ecolo/Groen envisage d’écrire à la tutelle régionale pour qu’elle juge de la légalité de la décision d’Emir Kir.