Mons: d’anciens hébergés d’une maison d’accueil racontent leurs déboires de SDF au cinéma

C’était la foule au Plaza Art jeudi soir pour la diffusion de « La Brèche », une création collective de six gars de la Maison Saint-Paul, située à Mons. Le film a été réalisé avec l’appui de Marc Cerfontaine, du Gsara (groupe socialiste d’action et de réflexion sur l’audio-visuel).

Quel bonheur dans les yeux de Olivier, Jérôme, Marc, Jean-Christophe et Christophe, de recevoir une ovation du public ! « L’expérience nous a fait un bien fou, disent-ils chacun à leur manière. «Nous avons choisi les lieux de tournage. Nous nous sommes filmés les uns les autres, et nous avons choisi de raconter notre ‘dèche’, et la manière dont nous nous en sortons grâce à la maison St-Paul. »

« C’est la première fois que je suis applaudi, confie Marc en coulisses. J’étais chauffeur routier international, et j’avais confié mon administration à ma femme. Hélas, par sa procuration, elle a fait des dettes à mon nom, elle m’a trompé… Nous nous sommes séparés, et j’ai assumé les dettes. On a vendu la maison. Quand j’ai dormi dans le bois d’Havré, je me suis dit stop. Et me voilà, debout ! »

« Moi, c’est l’alcoolisme qui m’a mis dedans », explique Christophe, qui a perdu son job de facteur, sa vie de couple et son logement. « J’ai vécu un temps chez des amis, et je me suis retrouvé à dormir au Waux-Hall. Je ne m’étais jamais imaginé ça. A ce stade, tu meurs… ou tu te relèves

Ce film est une leçon d’humanité. « Note monde est matérialiste, ajoute Marc. Notre film, c’est notre récit d’humilité que vous nous avez fait l’honneur de venir voir. J’espère que nos témoignages apporteront quelque chose à d’autres.»

Retrouvez d’autres informations sur ce film ainsi que des réactions de participants dans l’édition de ce dimanche