La confrérie des chauves fête ses 50 ans

À l’origine, la confrérie avait pour but de «  supprimer tout complexe, apporter le soutien moral et redonner la joie de vivre à des enfants, adolescents ou adultes, dépourvus de tout ou en partie de système pileux, ceci, dans un climat de fraternité et d’amitié où toute morosité est exclue ainsi qu’établir des liens entre tous les chauves de Belgique. »

Aujourd’hui, la confrérie soutien des projets d’associations. Actuellement, il s’agit de l’ASBL Tremplin qui est un service d’aide et d’intervention éducative. « C’est d’ailleurs cette dimension qui m’a convaincu de rejoindre la confrérie, il y a plus de 10 ans », précise Joël Riguelle, bourgmestre de Berchem-Sainte-Agathe et membre de la confrérie.

Pour les 50 ans, la journée du 8 octobre sera festive. D’autres confréries belges et françaises seront présentes. Le rendez-vous est donné dès 9h à la maison communale de Berchem-Sainte-Agathe. S’en suivront une mise en habits des confréries et un départ en cars vers le centre de Bruxelles où le cortège des confréries se mettra en place en suivant la fanfare du Meyboom et des « ancêtres ». À défaut d’avoir eu l’hôtel de Ville, une réception sera organisée au parlement bruxellois dans la salle des Glaces. Le cortège poursuivra ensuite sa route jusqu’au Manneken-Pis où il sera rhabillé avec la tenue des chauves de Belgique aux couleurs nationales. La journée se terminera à Berchem-Sainte-Agathe avec l’intronisation des nouveaux membres et une soirée de gala.

La devise de la confrérie : « Chauve Oui ! Chauvin Non ! »