Silvio Terranova, un Belgo-Italien d’une vingtaine d’années, arrêté pour terrorisme: il est suspecté d’un projet d’attentat à Casablanca

Cependant, aucune arme, ni explosif n’ont été retrouvés en sa possession affirment les médias marocains.

L’annonce de son arrestation en a étonné plus d’un, notamment parmi les autorités belges. Une source nous apprend que l’individu était encore sur notre territoire, il y a encore une quinzaine de jours. « Il était soumis à un contrôle mensuel et devait se rendre à la police ».

En effet, l’individu était marié et avait élu domicile à Uccle, en région Bruxelloise. Armand De Decker (MR), bourgmestre, le connaissait bien. « Son nom apparaissait sur la liste de l’Ocam (ndlr : l’Organe de coordination pour l’analyse de la menace). Il était surveillé en permanence par la police. Il est considéré comme potentiellement dangereux, surtout depuis sa tentative de rejoindre Daesh en 2014 ». Cependant, du côté du parquet fédéral, on précise que « les autorités marocaines n’ont adressé aucune demande de coopération internationale au parquet ».

Selon des sources judiciaires marocaines, Silvio Terranova entretenait d’étroits liens avec Gelel Attar, un Belgo-Marocain arrêté également à Casablanca, le 15 janvier dernier. Pour rappel, ce dernier avait été condamné à cinq ans de prison dans le dossier Zerkani. Ce dernier, connu comme étant un très grand recruteur de djihadistes, avait également été hébergé par Gelel Attar.