Proximus lance une première mondiale à Frasnes, pour améliorer l’internet en zone rurale

L'opérateur Proximus lance un projet expérimental qui permettra à ses clients de la commune de Frasnes-lez-Anvaing, de tester une technologie qui augmentera sensiblement les vitesses de leur internet fixe en zone rurale. Cette technologie innovante, développée en Belgique, est une première mondiale.

Elle combine les débits des réseaux fixes et mobiles. C'est à dessein que les concepteurs du projet ont choisi l'entité frasnoise dont les villages sont disséminés, essentiellement en pleine campagne. Ce projet expérimental permettra en effet d'améliorer l'internet des clients de Proximus les plus éloignés dans cette zone rurale.

Partenariats

Plutôt que de développer et commercialiser le tout sous sa propre marque, Proximus a préféré co-créer et travailler avec des partenaires. A cet effet, en avril 2015, Proximus a pris une participation minoritaire dans Tessares, une spin-off de l'Université catholique de Louvain-la-Neuve.

A ce jour, Proximus a déployé en Belgique 21.000 km de fibre optique afin de couvrir quelque 25.000 armoires de rue. Malgré cela, les endroits les plus éloignés ne bénéficient pas encore de l'internet à très haut débit car, à plus de 1.600m d'une armoire de rue, un effet d'atténuation annule l'efficacité de la technologie VDSL.

Bonne couverture 4G

A Frasnes, Proximus est disponible pour 84% des habitations. De récents investissements dans cette commune permettent à plus de 60% de la population de bénéficier du très haut débit. La commune a d'autre part une très bonne couverture en 4G. En combinant les forces du réseau fixe et de la 4G de Proximus, la technologie de Tessares devrait apporter une solution palliant l'effet d'atténuation et élargir l'accès à l'internet fixe à très haut débit à plus de clients.

Les clients Proximus de Frasnes-lez-Anvaing seront informés prochainement du projet et les tests, qui dureront plusieurs mois, débuteront en juillet prochain.