Wallonie picarde: la pluie fait souffrir le tourisme et les entreprises (+vidéo)

Le parc accrobranche de Tournai est bien moins tentant sous la pluie, pas étonnant qu’il enregistre moins d’entrées ! Les particuliers sont deux fois moins nombreux ces dernières semaines. Seuls les enfants inscrits avec leur école ne semblent pas perturbés par la boue et les groupes assurent leurs réservations. Ce jeudi matin toutefois, en raison de l’orage, 90 visiteurs ont décidé de ne pas rentrer.

Le secteur touristique souffre fortement des intempéries de même que les professionnels qui travaillent à l’extérieur. Ainsi, A Rumes, la société de toitures Fichelle doit également s’adapter : pas question de faire monter les couvreurs sur les toits en cas de déluge ! « En juin, nous avons déjà dû les mettre en intempéries à plusieurs reprises ».

Et pourtant, avec toute cette pluie, l’entreprise doit faire face à plus de travail encore ! « Nous avons beaucoup de demandes de réparations suite à des infiltrations d’eau. Il faut parer au plus pressé. Nous n’avons pas le choix, nous devons nous adapter ».

Émilien Duhamel, jardinier à Mouscron, a été contraint, lui aussi, de décaler ses chantiers. « C’est rare d’avoir un tel mois de juin. Quand il y a des trombes d’eau pareilles, c’est compliqué de travailler dans les jardins : un simple passage de brouette abîmerait toute une pelouse ».

Plus d’infos dans le Nord Eclair de ce vendredi 24 juin.

> La vidéo sur mobile.