Un véritable miracle: Jean-Marc a sauvé le roman de Véronique qu’elle pensait perdu dans l’incendie de son habitation de Silenrieux (vidéo)

« Mes parents ont été victimes d’un incendie, il y a 15 jours », indique Charlotte, la fille de Véronique Auvray, « ils ont tout perdu. L’incendie s’est déclaré quand mon papa allait faire des courses. Il est rentré et a vu de la fumée sortir du salon. Le temps que les pompiers arrivent, il n’y avait plus rien. » L’incendie a eu lieu à Silenrieux, le 6 juin dernier. L’ensemble de la fermette est parti en fumée… Dont tous les meubles, bibelots, souvenirs.

La plus grande perte est surtout pour Véronique Auvray. « Elle est artiste-peintre et elle écrit beaucoup », ajoute sa fille, « elle écrivait sur un ordinateur portable. Celui était dans une des pièces qui a été le plus touchée. » Plus de peintures, plus d’écrits… Une véritable perte pour l’artiste. « Quelques jours après l’incendie, elle est allée retrouver son PC sous les gravats. Elle avait écrit un roman « L’errance d’un hippocampe » qui est déjà paru en édition limitée. Elle l’avait peaufiné en vue de le publier », ajoute Charlotte, « elle a écrit aussi beaucoup de nouvelles et avait peur de ne rien récupérer. »

Retrouvez toutes les informations dans la Nouvelle Gazette de ce lundi.