Serge veut savoir qui a mis la photo de son père sur un paquet de cigarettes: "Je ne fais pas ça pour l’argent"

Samedi, son histoire était révélée dans nos colonnes en allant acheter un paquet de L&M, la veuve de Joseph a reconnu son mari sur l’emballage, pour alerter les consommateurs sur le danger du tabagisme.

Malgré le ramdam déclenché par la publication de cette histoire, l’onde de choc n’est visiblement pas encore arrivée auprès des personnes qui pourraient apporter des réponses à la famille de Joseph. Qu’à cela ne tienne, son fils a décidé de prendre les devants, mais pas à n’importe quelles conditions. « Si je suis certain d’être dans mon bon droit, s’il n’existe pas une jurisprudence ancienne qui rendrait le dossier bancal, alors j’irai en justice. »

S’attaquer à un cigarettier ou à des instances européennes est coûteux et Serge n’a pas les moyens de se louper. « Je ne fais pas ça pour l’argent », insiste-t-il. « Si ça avait été le cas, je n’aurais même pas prévenu la presse, je serais directement allé en justice. Je veux que le tribunal me dise qui a fait ça, qui a pris la photo et surtout, de quel droit ! »  

Douloureux

Depuis mercredi dernier, la famille de Joseph Nizet ne décolère pas. « Pendant les dernières années de la vie de mon papa, nous avons passé beaucoup de temps dans les hôpitaux. À plusieurs reprises, il est passé près de la mort. On nous appelait pour nous dire qu’il vivait ses derniers instants. Ces moments étaient particulièrement pénibles. En regardant ce paquet de cigarettes, en le voyant intubé sur son lit d’hôpital, on revit cette période. À quelques semaines du 6e et douloureux anniversaire de sa mort ! »

Retrouvez toutes nos informations sur cette étonnante histoire dans notre édition La Meuse Liège du jour.