Affaire Morandini - Nous avons retrouvé la fausse Catherine Leclerc: elle s'appelle Sophie, elle est Belge et elle tombe des nues!

Catherine Leclerc n’existe pas ! Derrière ce pseudonyme, il y a un homme. Il s’appelle Jean-Marc Morandini. L’animateur et son équipe de «Ne zappez pas productions » se cachaient derrière cette identité pour poster des petites annonces sur le site web « Nawak », qui recense des candidatures liées au monde du spectacle. Avec ce pseudo, il cherchait aussi à obtenir des vidéos de masturbation et des photos de nu de la part de jeunes comédiens en quête de gloire.

« Cette Catherine nous a fait parvenir des documents prouvant qu’elle travaillait bien pour Morandini », explique Julien Roques, directeur de « Nawak », à Rue89.

Sauf que la photo de profil utilisée par Catherine Leclerc sur le site est une photo volée (voir ci-dessous). Et le visage usurpé est celui de Sophie, une musicienne de 30 ans.

« C’est hallucinant, je tombe des nues », nous a-t-elle confié depuis un camping de France, où elle est actuellement en vacances. « Je m’étais coupée de l’actualité, je n’avais donc pas entendu parler de cette affaire Morandini ! Mais depuis une heure, je reçois de nombreux messages  ! ». La raison est simple : sa photo et son identité font le tour des sites d’infos en France ! Là voilà, contre son gré, prise dans ce tourbillon médiatique. « Je suis clairement une victime. Je ne connais pas ce Jean-Marc, je n’ai jamais eu de contact avec lui. Pareil avec Catherine Leclerc. Savoir que l’on peut utiliser ma photo pour ça. Là, je suis vraiment sur les nerfs… ». On peut clairement la comprendre. Reste à savoir si elle va porter plainte. « Je préfère ne pas trop faire de déclaration pour le moment. Je suis choquée. Je vais en parler avec une personne de confiance, et on verra  ! ».